LA JOURNÉE DE LA MOBILITÉ ELECTRIQUE A ISSY LES MOULINEAUX

 

Le 23 septembre 2017, la journée de la mobilité électrique a permis aux visiteurs de découvrir toutes les solutions  pour se déplacer avec un véhicule électrique. Sur la photo : Christian Tauleigne, consultant pour Peugeot. 

 

Issy-les-Moulineaux : l’électrique gagne du terrain

 

Voitures, vélos, scooters… Les véhicules électriques séduisent de plus en plus d’automobilistes. Un constat qui se vérifie parmi les riverains du quartier du Fort à Issy-les-Moulineaux. Le 23 septembre, ils ont participé nombreux à la journée de la mobilité électrique organisée par la municipalité. Une manifestation qu’ils ont initiée. « Il s’agit au départ d’une demande des habitants, confirme Joëlle Sueur, adjointe au maire chargée du développement durable. La population du territoire Grand Paris Seine Ouest (GPSO) exprime sa volonté d’aller vers ces nouvelles technologies. »

Sur l’esplanade du Belvédère, beaucoup de papas et leurs enfants admirent les autos qui brillent sous les rayons du soleil. « Nous présentons notre dernière nouveauté, le Peugeot Partner Tepee électrique , montre Christian Tauleigne, consultant pour la marque au lion. Avec cinq places, un vrai coffre dans lequel on peut ranger des bagages. » Un monospace à même de séduire les jeunes familles isséennes. Les visiteurs ne se contentent pas de regarder les carrosseries ou d’essayer bicyclettes et autres trottinettes propulsées par batterie. « Les gens nous posent beaucoup de questions, témoigne Océane Vaissade, qui représente la marque Smart. Ils nous demandent par exemple comment on pourra fournir autant d’électricité si tout le monde se met à l’électrique. » La consultante aura du mal à convaincre ce trentenaire accompagné de son fils : « Je ne me sens pas prêt à rouler à l’électrique. Je reste de la vieille école. »

« On peut parler d’urgence sanitaire »

D’autres franchiront bientôt le pas. Comme Florian qui fait le tour avec deux de ses garçons. « Quand je changerai de voiture, je me tournerai vers l’électrique ou a minima vers l’hybride », assure-t-il. Au-delà du côté mini-salon de l’automobile, la manifestation vise surtout à informer les potentiels clients. « L’installation d’une borne de recharge peut être un problème quand on vit en immeuble avec parkings collectifs », pointe Florian. « Les nouvelles constructions intègrent maintenant ce type d’équipement », annonce Joëlle Sueur. L’ère électrique semble bel et bien amorcée à Issy et ailleurs. « Nous devons améliorer la qualité de l’air si nous voulons préserver le climat pour les générations futures, rappelle Joëlle Sueur. On peut parler d’urgence sanitaire. »